Programmation Opéra / Ballet Hénin-Beaumont

VOTRE SAISON
2019-2020

De grands metteurs en scène, de grands compositeurs, des pépites... une nouvelle saison encore plus riche et audacieuse, qui s'ouvre également vers d'autres scènes et vous fera voyager à Barcelone, Amsterdam ou encore Vienne !

L'Opéra de Paris sera à nouveau à l'honneur à Concarneau, Laval, Saint-Sébastien-sur-Loire, Hénin-Beaumont et Les Ponts-de-Cé pour une saison 2018-2019 qui ravira les amateurs mais aussi les non-initiés désireux de découvrir un opéra dans les conditions techniques optimales (son HD, image numérique) pour des spectacles flamboyants.

Formulaire d’abonnement
Jeudi
16
19H30
Mai 2019
Cendrillon
Composition
Serguei Prokofiev
Mise en scène
Rudolf Ionesco
Direction Musicale
Vello Pähn
Distribution
Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet

Le célèbre conte de Charles Perrault, mis en musique par Sergueï Prokofiev, est transposé dans un décor de cinéma où se succèdent les références aux héros du 7e art américain. Rudolf Noureev propulse sa Cendrillon sous les sunlights hollywoodiens. Avec un producteur pour fée marraine et un acteur vedette comme prince charmant, elle échappe à son destin misérable et voit ses rêves s’accomplir. Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle du chorégraphe, jeune Tatar devenu star internationale. Avec ce « ballet‑métaphore », la Compagnie rend hommage à Rudolf Noureev qui fut son directeur. Un grand spectacle qui fête l’entrée dans l’année anniversaire de l’Opéra de Paris.

Vendredi
21
19H30
Juin 2019
Don Giovanni
Composition
Wolfgang Amadeus Mozart
Mise en scène
Ivo Van Hove
Direction Musicale
Philippe Jordan
Distribution
on Giovanni, Étienne Dupuis Il Commendatore, Ain Anger Donna Anna, Jacquelyn Wagner Don Ottavio, Stanislas de Barbeyrac Donna Elvira, Nicole Car Leporello, Philippe Sly Masetto, Mikhail Timoshenko Zerlina, Elsa Dreisig

Quel est ce feu qui pousse Don Giovanni à séduire, à soumettre, à conquérir les femmes une à une, avec la fièvre et la froideur du prédateur ferrant sa proie, à poursuivre à travers elles un obscur objet qui toujours se dérobe à lui ? Pour sa deuxième collaboration avec Da Ponte, Mozart devait marquer au fer rouge l’histoire de l’opéra et hanter à jamais la culture européenne. Kierkegaard nous invitait à écouter dans ce Dissolu puni « le chuchotement de la tentation, le tourbillon de la séduction, le silence de l’instant ». Le cycle Mozart-Da Ponte se poursuit avec Don Giovanni confié à Ivo Van Hove. Habitué à interroger le sens politique des œuvres, le metteur en scène réalise, après Boris Godounov, sa deuxième mise en scène pour l’Opéra de Paris.